25 avril 2017

MAUVAISE MORT

     Je me souviens la première fois que nous sommes allés à San Francisco. C’était à la fin de l’été 1988. Nous logions avec Nat dans un vieil hôtel, le Senator, dans Ellis street. Nous avions l’habitude de prendre notre petit déjeuner dans un resto à deux blocs de là, tenu par des Chinois vraiment charmants. Sauf qu’un matin sur le parking qui jouxte l’établissement, régnait une agitation pas ordinaire. Il y avait des ambulances et des voitures de police un peu partout. Un immense flic black, d’au moins un mètre... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:11 - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 avril 2017

UN PUR INSTANT DE GRACE

Ses yeux verts avaient encore plongé en moi comme des lames acérées. Par surprise. J’avoue ne pas l’avoir reconnu de suite. Mais mon âme, mon corps entier avait frissonné, à l’instinct. Dans ma poitrine, mon cœur s’était serré, ma respiration bloquée avant même que j’aie eu le temps de comprendre ce qui m’arrivait. ELLE était là. A moins de cinq mètres. Je n’osais pas y croire, bien qu’il n’y ait pas le moindre doute possible. Oui, c’était bien elle : Nina, la seule, l’unique. Celle qui avait carbonisé mon adolescence en un instant,... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 avril 2017

POINT DE RUPTURE

Dès la première fois, j’ai su que nous allions être ensemble. D’une façon ou d’une autre, ce fut une évidence depuis le premier instant, depuis le premier jour. Même notre entourage semblait s’en être rendu compte qui me parlait d’elle à tout bout de champ. Ce n’était qu’une question de temps. Il allait être plus long que prévu : deux ans. Deux ans à nous tourner autour, à jouer au chat et à la souris. Deux longues années, où je passais de longues périodes sans la croiser. Je l’oubliais d’autant plus vite que je traversais une... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:11 - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 avril 2017

ROBERT REDFORD

Norbert s’était endormi à table. Maintenant, ses bras pendaient le long de la chaise comme des morceaux de bois morts. La télé hurlait des pubs pendant que les gosses foutaient un bordel monstre à l’autre bout de la pièce. Lydia les regardait faire et elle sentait une immense tristesse intérieure l’envahir. Elle savait qu’elle aurait beau brailler, rien n’y ferait. Ses enfants n’obéissaient vraiment qu’à leur père. Lequel justement dormait du sommeil du juste alors qu’il avait à peine fini de dîner . Depuis quelque temps, il... [Lire la suite]
Posté par asbury à 10:41 - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 mars 2017

UN REVENANT

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça m’a fait un choc. Un vrai. J’en suis presque resté bouche bée. Et je vous jure que je n’exagère pas. Oui, quand il est entré dans la boutique pour rendre ses DVD, je dois bien vous avouer que j’ai eu du mal à en croire mes yeux. Je me suis d’abord demandé si ce n’était pas tout bonnement une espèce de sosie. Seulement qui pouvait être assez dingue pour vouloir ressembler à Mitchy Zamora ? Peut-être alors était-ce une sorte d’apparition ou une bizarrerie surnaturelle ? Non, il fallait bien se... [Lire la suite]
Posté par asbury à 18:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 mars 2017

PORTE COCHERE

Sandra adorait débarquer à l’improviste, juste avant la pause du midi. Je l’avais rencontré presque un an auparavant et nous avions, depuis, établi une relation épisodique qui nous convenait tous les deux. Sandra avait fait un beau mariage de convenance avec un musicien soucieux d’épouser une femme superbe pour masquer à sa famille et au reste du monde, le fait qu’il était homosexuel. Sandra n’en prenait pas ombrage. Elle-même ne dédaignait pas les filles et disait en riant que ce qu’elle préférait chez son mari, c’était sa carte... [Lire la suite]
Posté par asbury à 16:04 - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 mars 2017

SA PETITE FIERTE

-          Si on prenait la caisse de ton père ? -          Quoi ? La Passat ? Mais t’es pas peu un dingue ou quoi ? -          Fais pas chier Marcus, tes parents sont aux Antilles, et tu viens d’avoir ton permis, non ?  -          Mais, Hakim, j’ai jamais conduis cette bagnole. ... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mars 2017

LA VIE A PLEINES DENTS

J’allais me mettre à l’ordinateur quand elle a débarqué, en ce début d’après-midi pluvieux et hivernal. J’avais des articles à rendre et comme d’habitude, j’étais très sérieusement à la bourre. J’avais mangé sur le pouce et étais en train de m’abreuver d’un bon vieux Iggy Pop ( Wild America extrait d’Américan Caesar ), histoire de faire grimper ma tension artérielle. Ce n’est un secret pour personne, pour écrire, j’ai besoin d’électricité. Le rock et la furie saturée qui l’escorte m’aident étrangement à me concentrer. Donc, j’en... [Lire la suite]
Posté par asbury à 10:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 février 2017

CHEVROTINE

Avant, Rémy n’était pas différent des autres. Je veux dire, il était dans un système qui ronronnait et ce petit confort anesthésiant lui allait parfaitement. C’était un de ces gars dressés pour réussir, qui gravissent les échelons un à un, à la force du poignet. C’était l'exemple même du petit laborieux conscient de n’être pas spécialement brillant, mais qui contrebalançait en étant d’une pugnacité exemplaire. Rémy, c'était le genre qui ne s’économise pas, fait de l’entreprise sa religion et finit toujours par être dans les petits... [Lire la suite]
Posté par asbury à 16:45 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 février 2017

LE QUART D’HEURE DE HONTE

Richard avait été l’un des nôtres avant qu’il ne prenne brutalement du galon. Il est ahurissant de voir à quel point un tout petit grade peut radicalement vous changer un homme. Responsabiliser les employés était l’une des clefs pour nous faire courber l’échine encore un peu plus. L’employé responsable, disait la direction avec beaucoup d’à propos, même de pas grande chose, est un employé motivé, prêt à tuer pour son bout de gras. Cela semble énorme comme ficelle et pourtant, je vous assure que cela faisait toute la différence. J’ai... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]