27 février 2017

CHEVROTINE

Avant, Rémy n’était pas différent des autres. Je veux dire, il était dans un système qui ronronnait et ce petit confort anesthésiant lui allait parfaitement. C’était un de ces gars dressés pour réussir, qui gravissent les échelons un à un, à la force du poignet. C’était l'exemple même du petit laborieux conscient de n’être pas spécialement brillant, mais qui contrebalançait en étant d’une pugnacité exemplaire. Rémy, c'était le genre qui ne s’économise pas, fait de l’entreprise sa religion et finit toujours par être dans les petits... [Lire la suite]
Posté par asbury à 16:45 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 février 2017

SAC EN PLASTIQUE

Sa vie entière tenait dans des sacs en plastique. Pas n’importe comment, non. Bien rangée comme s’il agissait d’une quelconque armoire. Ses vêtements étaient soigneusement pliés dans un sac plus gros à l’effigie d’un grand magasin parisien dont le slogan disait qu’on y trouvait de tout. Même de la détresse ? Nous étions sur l’une des lignes les plus chics de Paris, à la hauteur de la station Charles de Gaulle-Étoile et elle dormait très profondément, entourée de ses sacs en plastique. Son corps ondulait, vacillait avec les... [Lire la suite]
Posté par asbury à 17:19 - Commentaires [13] - Permalien [#]
13 février 2017

LE QUART D’HEURE DE HONTE

Richard avait été l’un des nôtres avant qu’il ne prenne brutalement du galon. Il est ahurissant de voir à quel point un tout petit grade peut radicalement vous changer un homme. Responsabiliser les employés était l’une des clefs pour nous faire courber l’échine encore un peu plus. L’employé responsable, disait la direction avec beaucoup d’à propos, même de pas grande chose, est un employé motivé, prêt à tuer pour son bout de gras. Cela semble énorme comme ficelle et pourtant, je vous assure que cela faisait toute la différence. J’ai... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
06 février 2017

BAISER LE SYSTEME

-          S’il y a bien un truc dont je suis sûr, c’est que le boulot, c’est pour les caves. Moi, les mecs, ce que je veux, c’est baiser le système !  Terry avait lâché ça un soir de fête, alors qu’il n’avait pas seize ans et déjà un casier prometteur.  Tandis que nous étions tous affalés, chargés à bloc à la mauvaise bière, au whisky volé et à la Marie-Jeanne de compète, il s’était levé et avait fait cette déclaration de foi sur un ton un brin péremptoire. Les autres... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2017

FIN DE PARTIE

C’est elle qui a insisté. Moi, je ne voulais pas y aller. J’avais eu une semaine infernale et n’avais pas la moindre envie de bouger. Sans compter qu’une bonne âme venait de m’offrir, pour mon anniversaire, l’intégrale des Doors. Et franchement quand on a toutes ses merveilleuses chansons fraîchement remastérisées à la maison, a-t-on encore envie de sortir ? Je ne désirais rien d’autre que m’immerger une fois encore complètement dans cette musique. Oui, je voulais fermer les portes, les volets, couper le téléphone et oublier le reste... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:58 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 janvier 2017

DE GAUCHE ?

Ça veut dire quoi être de gauche aujourd’hui ? La question avait surgi comme ça, à l’improviste, au milieu du repas. Nous parlions de tout et de rien, quand soudain, elle avait été lancée presque à la cantonade. Ç’avait été une déflagration, comme si nous venions de percuter de  plein fouet le mur d’une impasse. Autour de la table, nous avions tous la cinquantaine, et nous l’étions tous, de gauche. Enfin, disons, pour être plus précis, que nous étions tous issus de la gauche. Car à titre personnel, j’avais rompu depuis... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 janvier 2017

VINDICTE ORDINAIRE

Ma main a frappé d’un coup sec sur le carrelage encore humide. Le moustique a éclaté sans avoir le temps de comprendre. Maintenant, ces petites tripes s’étalaient avec impudeur sur la dalle blanche immaculée. Il y a des jours où les moustiques ne sont pas très vifs et c’était un jour comme ça. Sur la table de la cuisine, il y avait une lettre à l’entête du syndic de la cité, la cinquième depuis le début du mois, qui répétait la même chose : quand allez-vous enlever votre véhicule accidenté du parking ? Suivaient les mots sanctions, à... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 janvier 2017

HÔTEL DE NUIT

       Elle s’était assoupie sur le côté. La lumière faiblarde de la chambre se reflétait mollement sur sa peau diaphane. Dans mon coin, immobile, je l’observais en silence. Je me délectais des courbes délicieuses de son corps, de ses petits seins roses, de ses cheveux blonds qui étaient comme des flammes qui lui couraient dans le dos.  Le lit, comme la chambre, semblait avoir été dévasté par le désir insatiable qui brûlait nos artères. Maintenant, elle lâchait du lest dans les bras de Morphée et... [Lire la suite]
Posté par asbury à 11:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 janvier 2017

Chiffres du Blog 2016

Mes amis, chers lecteurs, cette année est, et de très loin, la meilleure réalisée par ce blog depuis son ouverture, il y a 12 ans. C’est bien simple, tous les chiffres ont été pulvérisés. Comme vous pouvez le voir sur la photo, ce sont 34175 pages qui ont été lues cette année. La barre des 200 passages en une seule journée a été franchie pour la première fois le 2 juin, celle des 300 le 28 novembre. Ce jour-là a été établi le nouveau record avec 318 pages vues. Cette même semaine (du 28/11 au 4/12) a vu 1338 lecteurs passés sur le... [Lire la suite]
Posté par asbury à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2017

BONNE ANNÉE 2017

Il y a des moments dans la vie où rien ne va. Absolument rien. Et cette année 2016 a vraiment été un de ces sales moments. Le monde est resté crispé sur lui-même, laissant les bigots et les pleutres mener un jeu de dupe qui nous conduit droit dans le mur. Les guerres, les attentats, la médiocrité criantes des politiques, les catastrophes en tous genres ont chaque jours mobilisés, squattés les unes des journaux. Comme si ce n’était pas suffisant, voilà que nos icones musicales sont tombées comme des mouches. Oui, ce fut un... [Lire la suite]
Posté par asbury à 00:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]